Déneigement de toiture : savoir reconnaître les signes

À quel moment votre toiture doit-elle être déneigée?

Dans des conditions hivernales normales et si la structure du bâtiment n’a pas été modifiée, il n’y a généralement pas lieu de s’attaquer au couvert de neige d’une habitation.

En effet, les toits plats et inclinés sont en principe construits de manière à pouvoir supporter des charges de neige propres à chaque région. Mises à rude épreuve par la rigueur des hivers d’antan, les maisons érigées depuis plusieurs décennies en fournissent la preuve.

La plus grande vigilance est cependant requise lorsque les accumulations de neige s’avèrent exceptionnelles, particulièrement en période de redoux ou lors d’un épisode de verglas. En pareille situation, la charge se trouve du coup considérablement accrue et le drainage normal de la toiture peut être entravé par la formation de glace.

Ouvrir l’œil et tendre l’oreille

Cela dit, à partir de quel moment doit-on appréhender un affaissement structural ou une infiltration d’eau et procéder au déneigement?

Sachez que, le plus souvent, un toit surchargé lancera d’abord des appels à l’aide. En période critique, il faut donc être attentif aux signes avant-coureurs que constituent notamment les craquements inhabituels et le frottement des portes et fenêtres.
Ces symptômes justifieront le déclenchement d’une intervention préventive.

Prendre la situation en main

Mais attention, le déneigement d’une toiture est un travail délicat. Il est recommandé d’utiliser des outils en bois ou en plastique, et non pointus ou tranchants.

Cette opération comporte bien sûr des risques de chute et même d’électrocution pour les personnes qui y procèdent. Aussi est-il conseillé de confier cette tâche à un couvreur spécialisé disposant de l’expérience et des équipements requis.

Il pourrait par ailleurs s’avérer inutile de tout déneiger. Tout dépend du type de toit : sur un toit plat, il suffira de dégager le drain et d’aménager des voies d’écoulement de l’eau y convergeant; sur un toit incliné, on s’assurera que l’eau peut s’écouler normalement au bas de la pente. Dans les deux cas, la couche inférieure de neige doit toujours être laissée en place pour éviter d’endommager la membrane d’étanchéité.

Source: CAA Québec

By |2018-11-28T00:14:11+00:00November 27th, 2018|Categories: Conseils et entretien|Tags: , , |0 Comments